Chenilles processionnaires du pin : comment agir ?

Les chenilles processionnaires du pin sont présentes à Fougères depuis 2015. Avec le réchauffement climatique, leur présence est de plus en plus importante au nord de l’Ille-et-Vilaine. A Fougères, les cas se multiplient et s’amplifient. Chacun peut agir.

Parallèlement à une population de chenilles déjà très installée à Fougères, le printemps plus avancé cette année a mis en éveil plus rapidement ces chenilles. En effet, le service municipal des espaces verts a pu constater des chenilles au sol un mois plus tôt que les années précédentes.

Pour répondre à de nombreux appels ou courriers à la Direction des Services Techniques, une campagne a été menée pour retirer le maximum de nids, en particulier ceux présentant le plus de risques pour la population (écoles, abords immédiats de maison, aires de jeux…). Pour rappel : au contact avec la peau, ces chenilles peuvent provoquer des crises urticaires importantes.

Pour autant, l’accès avec une nacelle n’a pas été possible partout ; l’humidité sur certains espaces enherbés n’a pas permis d’intervenir sur les nids les plus éloignés des axes de circulation.

Alors que nous arrivons en fin de période à risque, voici quelques préconisations que chacun peut suivre :

-repérer la présence de conifères atteints de nids et garder un périmètre suffisamment grand autour de ces arbres

-ne pas laisser les enfants sans surveillance et leur expliquer les dangers de ces chenilles.

-privilégier des espaces enherbés sans conifères pour le jeu, le repos…

-pour les propriétaires canins, tenir les chiens en laisse pour les protéger.

A partir de septembre, de nouvelles actions, curatives et préventives, seront mises en œuvre pour anticiper la prolifération et le développement des nids.