L'aide et l'accompagnement à domicile

Vous souhaitez vivre à votre domicile et pour cela vous avez besoin d’un accompagnement ? Le service rendu par le Centre Communal d'Action Sociale (CCAS) répond aux besoins de personnes fragilisées : âgées, malades, handicapées.
Il fonctionne sur la commune de Fougères tous les jours de 8h à 20h.

Des interventions sont possibles selon trois types de besoins :

  • un accompagnement quotidien : aide directe à la personne : hygiène, lever, coucher, repas…,
  • un accompagnement à la vie sociale : courses, sorties, activités…,
  • une aide pour l'entretien courant du logement.

Des aides financières peuvent être accordées selon votre situation par les Caisses de retraite, la CPAM, Prestation de Compensation du Handicap (PCH), le Conseil départemental (Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) …).

Depuis le 1er janvier, la loi « relative à l’adaptation de la société au vieillissement » est entrée en vigueur, avec de nouvelles mesures concrètes pour améliorer le quotidien des personnes âgées et de leurs proches. Les objectifs sont notamment :
- pour la personne âgée, un soutien à la prévention de la perte d’autonomie et une réaffirmation de ses droits et libertés 
- pour les proches, la reconnaissance du statut d’aidant.

En cas de perte d’autonomie, une équipe médico-sociale du Conseil départemental réalise au domicile une évaluation globale de la situation et des besoins de la personne, y compris en matière d'aides techniques ou de travaux d'adaptation du logement. Elle prend aussi en compte la situation et les besoins propres des proches. Cette évaluation va permettre de déterminer l’ensemble des besoins la personne âgée en fonction de sa perte d’autonomie pour. Elle détermine aussi si la personne est éligible à l'APA (voir encadré). Un plan d’aide adapté à la situation est alors établi.
 

L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) renforcée
La nouvelle loi se traduit notamment par une réforme de l’APA. Cette aide, versée par le Département, vise à financer le maintien à domicile des personnes âgées de 60 ans ou plus en perte d’autonomie (frais d'aide à domicile, aides techniques, hébergement temporaire, accueil de jour)*. 
Désormais, les bénéficiaires de l’APA gagnant moins de 800 € seront exonérés de participation financière. Le montant de cette participation pour les bénéficiaires ayant les plans d’aide les plus importants va également être diminué.  
 *Aide versée quels que soient les revenus ; en revanche, le montant attribué dépend des revenus.

  • Une meilleure prise en compte de la personne âgée :

     - les personnes âgées résidant dans des établissements médico-sociaux ou faisant appel à un service médico-social auront désormais la possibilité de désigner une personne de confiance si elles rencontrent des difficultés dans la compréhension de leurs droits.

    -  à l’entrée en maison de retraite, la loi renforce également la procédure d’acceptation du contrat de séjour, pour mieux s’assurer du consentement de la personne accueillie, de la connaissance et de la compréhension de ses droits.

    -    Des mesures seront prises pour permettre d’anticiper la perte d’autonomie au travers d’un « mandat de protection future ».

  • Reconnaissance et soutien des proches, ce que dit la loi :

    La loi reconnaît pleinement l’action du proche, appelé «  aidant »  en renforçant ses droits. Une personne « qui vient en aide de manière régulière, à titre non professionnel, pour accomplir une partie ou la totalité des actes de la vie quotidienne d'une personne âgée en perte d’autonomie » peut être considérée comme un proche aidant. Il peut s’agir de son conjoint, du partenaire Pacsé, du concubin, d’un parent, ou de toute personne résidant avec elle ou entretenant avec la personne âgée des liens étroits et stables.

    Afin de soutenir ces proches dont la présence ou l’aide est indispensable, la loi instaure un droit au répit, pour leur permettre de prendre un temps de repos. Dans ce cas, l’accueil de la personne aidée dans un accueil de jour ou un hébergement temporaire pourra être financé jusqu’à 500 € par an au-delà des plafonds de l’APA. Cette enveloppe pourra aussi servir à financer des heures d’aide à domicile supplémentaires. Et en cas d’hospitalisation du proche aidant, une aide ponctuelle supplémentaire pourra être accordée ; son montant pouvant atteindre 992 € au-delà des plafonds de l’APA.

 

Un réseau indispensable

  • de partenaires financiers :
    • le Département d’Ille-et-Vilaine finance les prestations au domicile et en établissement. Pour les personnes âgées, c’est lui qui verse l’APA (Allocation Personnalisée à l’Autonomie) et l’aide sociale.
    • l’ARS (Agence Régionale de Santé) est le maillon essentiel pour les financements, demandés sous forme d’appels à projets, dans les domaines de la santé, de la prévention, du vieillissement.
    • les caisses de retraite qui financent quant à elles les prestations d’aide-ménagère à domicile
  • de partenaires professionnels :
    Domicile Action en Pays de Fougères intervient comme soutien de la vie quotidienne pour toute personne fragilisée quel que soit son âge. C’est le principal partenaire du CCAS qui intervient également au domicile, en complément des agents municipaux. Son activité principale dans ce domaine est le portage de repas mais Domicile Action est également engagée dans des animations intergénérationnelles comme Jardin’âge, portée par le CCAS et dans l’organisation de sorties. www.una.fr/8039-D/domicile-action-du-pays-de-fougeres-fougeres.html
    L’ADMR, réseau de 54 associations bretiliennes, est un service de proximité à domicile ou en accueil collectif.
    • Le CLIC des 3 cantons - Pour les personnes de plus de 60 ans ou leurs accompagnants, le CLIC est un lieu d'accueil et d'écoute ainsi qu’une plate-forme d'information, un lieu ressource pour le maintien au domicile, l’accès aux droits, l’hébergement, l’aide aux aidants.... L'équipe peut évaluer votre demande, vous renseigner sur les aides et services existants, vous orienter vers les services et professionnels compétents et vous aider dans vos démarches administratives. http://www.clic3cantons35.org 
     
    Appui Santé en Pays de Fougères est un nouvel interlocuteur dans le domaine de la santé. La plateforme a été créée pour mettre en lien les professionnels de santé et les professionnels du sceteur médico-social. Ses objectifs sont de fluidifier le parcours de l’usager et d’apporter un soutien aux professionnels face à des situations complexes.

Contacts :
02 99 94 82 06
ccas.amd@fougeres.fr

Une rencontre et/ou une visite à domicile seront nécessaires avant toute mise en place du service.

Horaires :

  • l’accueil est ouvert de 8h30 à 12h et de 13h30 à17h30
  • le service dispose d’un répondeur pendant les heures de fermeture